Agents lacrymogènes

Un gaz lacrymogène provoque l’irritation des yeux et l’écoulement de larmes. Il est généralement peu toxique et fait donc partie des armes non-létales. Leur but est principalement de disperser des manifestants ou de déloger des soldats barricadés. On les qualifie de neutralisants.

Les gaz sternutatoires sont du même genre.  Ils agissent au niveau des voies respiratoires, irritant les muqueuses du nez et de la trachée. Les soldats ressentaient de vives brûlures suivies de quintes de toux, de nausées et de vomissements.